Cent ans d’aéronautique au Bourget

Le plus grand rendez-vous mondial de l’aviation civile et militaire, commercial et touristique, suscite un engouement toujours croissant auprès des professionnels du monde entier et du grand public. Malgré le deuil qui a frappé le milieu de l’aéronautique, le succès de cette édition est d’ores et déjà assuré. Pour son centième anniversaire, le Salon international de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Le Bourget, du 15 au 21 juin au parc des expositions Paris-Le Bourget, s’annonce exceptionnel.

Pour ses cent ans, la plus ancienne manifestation du secteur aéronautique affiche complet. C’est en 1909 que des constructeurs et inventeurs de génie, Blériot, Breguet, Voisin, ont créé le premier Salon de la Locomotion aérienne, au Grand Palais à Paris, où il demeurera de 1909 à 1949. Dès 1924, il affiche sa vocation internationale en s’ouvrant aux constructeurs étrangers. Les premières démonstrations en vol se produisent en 1949 à Orly, puis en 1951 au Bourget. A partir de 1953, le Salon s’installe définitivement au Bourget.

Depuis, ce qui est devenu l’incontournable Salon international de l’Aéronautique et de l’Espace a connu une formidable expansion. Il a été le témoin et la vitrine des incessantes innovations et de la maîtrise des technologies de pointe. Pour cette centième, la présentation en vol de 30 avions historiques, des années 1909 à 1970, venus de France, d’Europe et des Etats-Unis, permettra d’ailleurs de mesurer les fantastiques progrès accomplis, des premiers vols hésitants des pionniers à l’Airbus A380.

Autres vedettes de cette année, deux nouveautés mondiales à découvrir en avant-première : le Superjet 100 de Sukhoi, nouvel avion biréacteur de transport régional russe et le drone hélicoptère Camcopter de la société autrichienne Schiebel, premier drone présenté en vol dans le cadre d’un salon.
Organisée tous les deux ans, la manifestation privilégie donc toujours l’aspect international, offrant aux constructeurs et sous-traitants du monde entier une occasion inestimable de présenter et de valoriser leurs dernières innovations. L’URSS, la Chine l’ont choisie pour exposer pour la première fois leur matériel en Occident. Sur le nombre record d’exposants, plus de 2 000, attendus pour cette 48ème édition (le Salon se tenant tous les deux ans), 60 % sont étrangers. 48 pays sont représentés dont, pour la première fois, l’Australie, la Lituanie, la Libye, le Mexique et la Tunisie.

Le succès du Salon du Bourget tient pour beaucoup à la diversité des exposants. Son organisateur, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS), qui rassemble plus de 240 sociétés, tient à ce que tous les secteurs de l-aviation y soient représentés. On y trouve grands maîtres d’oeuvre et petites et moyennes entreprises, couvrant l’étude, le développement, la réalisation, la commercialisation et la maintenance de tous les programmes aéronautiques et spatiaux, civils et militaires, des avions, hélicoptères, moteurs, engins et missiles, véhicules spatiaux et leurs moyens de lancement, équipements, systèmes d’électronique de défense et de sécurité.

C’est ainsi que d’un stand à un autre on voyage de la construction d’aéronefs aux satellites, des propulseurs pour moteurs aux armements aéroportés, de l’aide au pilotage aux aménagements de cabine, des matériaux composites et traitement de surface aux équipements et services aéroportuaires, de la sous-traitance mécanique et métallurgique à la maintenance, à l’après-vente et aux pièces détachées.

La médecine aéronautique aussi figure au programme : elle prend la forme d’un colloque qui, avec les plus grands spécialistes, traitera cette année des consultations avant un vol, de la trousse du voyageur, de l’accessibilité des voyages aériens aux insuffisants respiratoires et aux passagers à mobilité réduite.

Le recrutement non plus n’est pas oublié : l’Espace métiers et formations donne tous les renseignements sur les moyens d’entrer dans un secteur d’activités qui attire toujours les jeunes. Autre occasion de rêver, le Forum Air et Espace, qui se tiendra du vendredi 19 au 21 juin.

Les infrastructures sont à la hauteur de l’évènement. Les exposants bénéficient d’un lieu entièrement dédié aux Rendez-vous d’affaires et technologiques, inaugurés avec succès en 2007, avec conférences thématiques, séminaires d’achat, entretiens individuels organisés à l’avance - une bonne opportunité pour tisser des liens commerciaux, révéler ses programmes pour le futur, présenter ses matériels, initier contrats et projets de partenariats. Un espace est par ailleurs réservé aux petites et moyennes entreprises européennes, de plus en plus nombreuses.

Le Salon comprend en tout 128 000 m2 d’exposition couverte (halls, villages, 361 chalets où les sociétés reçoivent leurs invités de marque), 192 000 m2 d’aires d’exposition extérieures et pour le grand public, une grande tribune, une immense pelouse, des écrans géants.

Il faut dire qu’on prévoit cette année une affluence inédite. Outre les exposants, on attend 150 délégations officielles venues de 20 pays, 155 000 visiteurs professionnels (un chiffre en hausse constante), plus de 3500 journalistes, environ 157 000 visiteurs grand public (accueillis les 19, 20 et 21 juin). En plus des 140 avions présentés et des quatre heures par jour de démonstrations en vol, un bonus formidable pour cet anniversaire : le show de la Patrouille de France. Parce que le Salon du Bourget, c-est aussi un grand spectacle !

Auteur : Sylvie Thomas

Dernière modification : 16/07/2009

Haut de page