Conférence-débat "Radicalisation et contre-radicalisation" à la BNRM à Rabat (27/10/2016)

PNG

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Radicalisation et contre-radicalisation

En marge d’une rencontre internationale organisée en partenariat avec l’Institut Royal des Études Stratégiques, l’Institut français du Maroc propose, jeudi 27 octobre à 17h30 à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, une conférence-débat consacrée à la question de la radicalisation.

Les phénomènes de radicalisation, qui voient des individus emprunter la voie de l’action violente au nom d’une idéologie extrémiste, accompagnent depuis plus d’un siècle le développement des sociétés modernes. La forme la plus répandue de cette radicalisation est aujourd’hui constituée par le djihadisme, qui propage la terreur au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et au Sahel, en Europe, en Amérique du Nord et dans une partie de l’Afrique sub-saharienne et de l’Asie.

Face à ce défi, qui représente une menace pour la sécurité, la cohésion et les libertés de nombreuses sociétés, le Maroc et la France sont mobilisés et coopèrent de façon étroite. Avec d’autres, les deux pays se sont résolument engagés dans un front commun contre le terrorisme et la radicalisation.

Pour discuter tout à la fois des causes de ce phénomène de radicalisation djihadiste et des réponses à lui apporter, l’Institut français du Maroc a réuni cinq personnalités. Il s’agit de Ahmed Abbadi, secrétaire général de la Ligue des Oulémas du Royaume du Maroc, de Mohammed Chirani, Consultant en prévention de la radicalisation religieuse, de Farhad Khosrokhavar, Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, de Sébastien Pietrasanta, Député français, et de Mohamed Tozy, Directeur de l’École de gouvernance et d’économie de Rabat.

La conférence sera animée par Kamal Redouani, journaliste.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page