Discours de l’Ambassadeur (fête nationale du 14 juillet)

Discours prononcé par l’Ambassadeur de France, SEM Jean-François Girault, à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet 2016.

JPEG

Monsieur le Chef du gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires
Mesdames et Messieurs les présidents, secrétaires généraux et directeurs,
Mesdames et Messieurs, chers Amis,

C’est un grand honneur, pour Marie-Cécile et pour moi, de vous accueillir ce soir à la résidence de France, pour la première fête nationale que nous célébrons avec vous à Rabat.
Nous le faisons dans un cadre rénové, grâce au mécénat d’entreprises françaises dont je salue ici l’engagement et la générosité.

Monsieur le Chef du gouvernement,
Au Maroc, le 14 juillet, ce n’est pas seulement la fête de la République française et de ses valeurs.
C’est aussi celle de l’amitié franco-marocaine.
Une amitié ancienne, profonde, unique, essentielle.
Une amitié qui nous a permis, dans l’épaisseur des siècles, de traverser les joies et les épreuves.
Une amitié que commande une communauté de voisinage, de destins, et d’intérêts.
Une communauté où nous avons en partage une langue, un patrimoine, une présence réciproque considérable de Marocains et de Français sur le sol de nos deux pays, une coopération globale et de tous les instants.

Notre relation ne ressemble à aucune autre, car fondamentalement le Maroc et la France ne sont pas étrangers l’un pour l’autre.
Rassemblés par la longue et grande histoire qui a façonné ce que nous sommes, nous nous retrouvons toujours côte-à-côte dès lors qu’il s’agit de nos intérêts supérieurs.
Ce fut le cas encore récemment, en avril dernier, au Conseil de sécurité des Nations Unies.
Nous partageons le même goût de l’indépendance, le même sens de l’autorité de l’Etat, le même attachement à la fierté, à la fraternité et à la dignité des peuples.
Dans le concert des Nations, le Maroc -sous la haute direction de Sa Majesté le Roi Mohamed VI- est pour la France un allié qui ne lui a jamais manqué, un partenaire politique, économique et culturel de tous les instants, une force de progrès, de spiritualité, de dialogue et de paix en Afrique.
Sur la scène internationale, nous sommes main dans la main pour défendre les grands enjeux de stabilité de la planète, au premier rang desquels la lutte contre le changement climatique et le combat contre le terrorisme.
Et si nous sommes des partenaires d’exception, c’est aussi parce que notre ambition commune nous porte instinctivement vers le progrès, vers le mouvement et vers le renouveau.
Dans notre dialogue entre partenaires égaux, dans le respect mutuel de notre identité, dans la solidarité et l’ouverture aux autres, nous sommes délibérément ensemble.

Monsieur le Chef du gouvernement,
Notre plus grand projet bilatéral, c’est assurément la jeunesse.
Il mobilise une large partie de nos programmes et de notre énergie, qu’il s’agisse de la culture, de l’éducation, de la formation, du développement humain ou de l’accélération industrielle créatrice d’emploi.
En novembre prochain, à Marrakech, le Royaume du Maroc accueillera la 22ème conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.
Le réchauffement de la planète, c’est aussi notre combat déterminé. L’appel de Tanger signé solennellement en septembre dernier par Sa Majesté le Roi Mohamed VI et le Président François Hollande, a scellé notre alliance en faveur de l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et de l’adaptation de nos sociétés pour un modèle durable décarboné.
Sous présidence marocaine, nous assurerons la mise en œuvre de l’accord de Paris et appuierons votre dessein d’inscrire la COP22 dans l’action et l’innovation.

Monsieur le Chef du gouvernement,
Je souhaite vous remercier tout spécialement de votre présence fidèle et attentionnée à ce moment d’amitié du 14 juillet.
Je vous renouvelle mes vœux chaleureux pour que nos deux pays continuent de bâtir ensemble des projets porteurs d’espérance et de progrès pour les deux continents dont nous sommes le trait d’union : l’Europe et l’Afrique.
Aujourd’hui, comme hier et demain, vous pouvez lire dans le regard et le cœur des Français, non seulement de l’admiration, du respect et de l’estime, mais aussi et surtout des sentiments de confiance et d’affection.

Vive le Maroc !
Vive la France !
Et vive l’indéfectible amitié franco-marocaine !

Dernière modification : 02/08/2016

Haut de page