Culture et Coopération (SCAC)
fontsizeup fontsizedown

 français  

Accueil » Coopération » Enseignement supérieur et recherche » Enseignement supérieur et recherche au Maroc

Enseignement supérieur

Enseignement supérieur

L’enseignement supérieur public au Maroc est constitué des établissements universitaires, relevant du ministère de l’enseignement supérieur, d’une part, et des établissements dits de formation des cadres, relevant d’autres ministères de tutelle, d’autre part.

Les établissements universitaires proposent une très grande diversité de formation. A la rentrée 2013, les 15 universités comptent 120 établissements d’enseignement supérieur, dont 15 écoles de sciences de l’ingénieur (EMI, ENSEM, ENSAM…), 10 écoles supérieures de technologie, 9 écoles de commerce et de gestion (ENCG), 14 facultés de sciences juridiques, économiques et sociales, 14 facultés de lettres et sciences humaines, 12 facultés polydisciplinaires, 13 facultés de sciences, 8 facultés de sciences techniques, 5 facultés de médecine et de pharmacie…

A la rentrée 2012, l’université publique accueillait 444 418 étudiants, dont 63 855 dans des filières sélectives (concours ou sélection sur dossier) et 380 572 dans des filières ouvertes à tous les bacheliers. Au sein des établissements de formation des cadres, accessibles uniquement sur concours, on recense 26 399 étudiants (chiffres non définitifs). A ces effectifs s’ajoutent environ 14 000 élèves des CPGE, qui préparent aussi bien au concours général commun marocain qu’aux grandes écoles françaises, et près de 40 000 étudiants inscrits dans des établissements privés.

Carrière 19 (lien vers le document)

Recherche

Avec un peu plus de 13 000 enseignants-chercheurs, et 1250 publications par an, la recherche marocaine arrive en sixième position en Afrique, derrière notamment la Tunisie et l’Algérie. Si la perte de vitesse de la fin des années 2000 se fait encore sentir, une nouvelle dynamique s’enclenche, tournée vers l’innovation, la R&D et l’incitation au dépôt de brevets.

Les communautés scientifiques marocaines, françaises et européennes sont étroitement liées. De très nombreux chercheurs marocains, responsables de laboratoires ou d’institutions de recherche ont passé une partie de leur formation ou de leur expérience professionnelle en France ou en Europe. La diaspora scientifique marocaine en France est également très importante et sert de relai aux partenariats tissés entre institutions.

Ces liens contribuent à créer un réseau entre laboratoires marocains et français d’une densité et d’une richesse exceptionnelle, soutenu par des outils de coopération adaptés et répondant aux priorités du Royaume.

En accord avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres (MESRSFC), l’action du Poste dans le domaine de la recherche est principalement tournée vers la formation de doctorants en cotutelle de thèse. Il viendront renforcer le potentiel du Système National de Recherche et répondre au besoin imminents en enseignants de l’université imposés par la massification des effectifs et les départs à la retraite nombreux prévus d’ici 2020

Accord cadre de la coopération franco-marocaine (convention de 2003) (lien vers le document) Liste (non exhaustive) des conventions de coopération signées entre établissements français et marocains (lien vers le document)

Les organismes de recherche français implantés au Maroc

Le Système National marocain de Recherche

Les institutions centrales de la recherche scientifique au Maroc

  • Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres (MESRSFC) http://www.enssup.gov.ma/

Les principaux organismes publics de recherche

Les universités publiques marocaines

Les universités privées marocaines

Plus d’informations sur : www.if-maroc.org


publié le 12 septembre 2013
 
Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS