Escale à Casablanca de la frégate anti-sous-marine La Motte Piquet

La frégate anti-sous-marine (ASM) La Motte-Picquet et le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme feront escale dans le port de Casablanca du 8 au 14 mai. Ces deux bâtiments appartiennent à la force d’action navale.

En marge de cette escale, un détachement de la frégate La Motte-Picquet participera à une cérémonie commémorative de l’armistice du 8 mai 1945 au Consulat général de France à Casablanca.


1. LA COOPERATION MARITIME FRANCO-MAROCAINE

La marine nationale française et la marine royale marocaine entretiennent des relations étroites, notamment autour du programme d’acquisition de la frégate Mohammed VI, récemment livrée au Maroc.

Elles collaborent aussi dans les domaines de la formation et des opérations (exercice bilatéral annuel CHEBEC, lutte antipollution, partage d’expériences…).

Plusieurs escales de navires français au Maroc et de navires marocains en France ont lieu chaque année. Traduisant la qualité de la relation bilatérale et la confiance mutuelle qui lie les deux pays, elles sont également l’occasion de conduire des activités communes d’entraînement.

2. LA FREGATE ASM LA MOTTE-PICQUET

La frégate ASM La Motte-Picquet, entrée en service le 18 février 1988, est commandée par le capitaine de vaisseau Geoffroy d’Andigné.

Armée par un équipage de 19 officiers, 112 officiers mariniers et 89 quartiers-maîtres et matelots, elle a pour vocation prioritaire la lutte anti-sous-marine et, en particulier, la défense anti-sous-marine d’un groupe aéronaval.

Elle est la 6ème d’une série de 7 frégates du même type. Ces bâtiments de combat modernes et puissants sont capables d’intervenir seuls ou au sein d’une force interarmées nationale ou multinationale sur l’ensemble des mers et océans.

3. LE BATIMENT DE COMMANDEMENT ET DE RAVITAILLEMENT SOMME

Le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme est l’une des unités de la série des 4 pétroliers ravitailleurs de la marine nationale. Il a été admis au service actif le 7 mars 1990. Commandé par le capitaine de vaisseau Yan Le Roux, il est armé par un équipage de 13 officiers, 90 officiers mariniers et 59 quartiers-maîtres et matelots.

Il a pour mission principale le soutien logistique et matériel des bâtiments à la mer et peut ravitailler jusqu’à 3 navires simultanément en combustibles (mazout, gazole, carburéacteur), eau, vivres, munitions, médicaments et matériels de rechange. Il possède également la capacité d’accueillir un état-major embarqué (logement, système d’information et de communication).

En outre, comme tout bâtiment de la marine nationale, le BCR Somme participe à des missions de service public.

Dernière modification : 05/05/2014

Haut de page