L’AFD et le secteur de la pêche au Maroc

Le secteur de la pêche occupe une place importante dans l’économie du Maroc. Avec des captures atteignant plus d’un million de tonnes, il représente 2,3% du PIB, 10% des exportations et procure près de 600.000 emplois.

Le Royaume du Maroc a adopté en 2009 une stratégie de développement du secteur à l’horizon 2020, le plan Halieutis, avec pour objectifs l’exploitation durable des ressources halieutiques, l’amélioration des performances des acteurs et la compétitivité des entreprises en termes de valorisation, de qualité et de prix de revient des produits.

L’Agence Française de Développement appuie la mise en œuvre du Plan Halieutis, par le financement du programme d’investissements et du renforcement des capacités commerciales de l’Office National des pêches, ainsi que par l’accompagnement institutionnel du Ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

1. L’appui à l’Office National des Pêches pour la modernisation des infrastructures de pêches et le renforcement de ses capacités commerciales

Etablissement public pivot du secteur halieutique, l’Office National des Pêches a pour principales missions l’organisation de la commercialisation des produits de la pêche à travers la modernisation des infrastructures et des services répondant aux besoins, et le développement de la pêche artisanale et côtière.

Dans le cadre du plan Halieutis, l’Office National des Pêches a signé avec l’Etat un contrat de performance pour la période 2009-2012, définissant en particulier un programme d’investissement de 297 M€. Le programme a pour principales finalités la mise à niveau et aux normes sanitaires des infrastructures et équipements du secteur de la pêche maritime, ainsi que le renforcement des capacités commerciales de ses acteurs.

A ce titre, l’AFD apporte son concours par un prêt de 27 M€ accordé à l’ONP (sans la garantie de l’Etat marocain) pour la construction de quatre halles de marée et d’une plate-forme pour les exportateurs, la mise à niveau des ports de pêche repris en gestion par l’ONP, l’introduction de contenants normalisés conformes aux normes de qualité et d’hygiène des produits de la mer et pour la modernisation du système d’information et de gestion de l’office.

En outre, l’AFD accompagnera, avec une subvention de 1 M€, le jumelage de halles marocaines et françaises, l’appui à la profession de mareyeur et la généralisation du dispositif de traçabilité des produits de la pêche.

2. L’appui institutionnel au ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime pour une gestion durable des ressources halieutiques

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a sollicité l’appui de l’AFD pour l’accompagnement institutionnel du Plan Halieutis permettant le développement durable du secteur.

L’AFD met à disposition du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime une subvention d’environ 80 000 € pour la mise en place d’un système de suivi des ressources halieutiques, outil indispensable à la gestion durable du secteur. L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) apportera dans ce cadre un appui technique à l’Institut national de recherche halieutique (INRH) au travers de formations.

Dernière modification : 27/01/2011

Haut de page