La Chancellerie et la Résidence

La représentation diplomatique française au Maroc

A l’occasion de la signature du protocole d’accord domanial du 30 octobre 1975 est entérinée la décision de construire la nouvelle représentation diplomatique française au Maroc.

L’avenant au protocole du 6 mars 1979 règlera les dernières questions juridiques entre les deux pays et la restitution d’un nombre important de bâtiments dont l’ensemble immobilier de l’ancienne Résidence Générale Lyautey sur la colline de Rabat.

L’opération complète de construction s’échelonnera sur une dizaine d’années de 1976 à 1986, date à laquelle un ensemble immobilier de 18 bâtiments, répartis sur trois sites principaux et unis par la même architecture, voit le jour :
- La Résidence de France, avec ses villas et ses logements pour le personnel ;
- Le campus diplomatique, composé de trois bâtiments administratifs ;

La résidence de France

JPEG - 37 ko
cliquer sur la photo

La Résidence de France, également conçue par l’architecte Guillaume Jullian de la Fuente, sur un terrain de 5 hectares, allie modernité des formes d’ensemble et agencement plus traditionnel de certains espaces (patio, salon marocain). Outil essentiel au service des relations publiques entre la France et le Maroc, la Résidence peut accueillir jusqu’à 1.000 personnes lors des grandes manifestations.

La chancellerie

Imaginé par l’architecte Guillaume JULLIAN de la FUENTE en 1986, l’ensemble immobilier accueillant les services de la chancellerie, de la Mission économique, de la Trésorerie générale et de la Mission militaire à Rabat, joue sur la pureté des lignes et la clarté des lieux.

Dernière modification : 02/10/2014

Haut de page