La France mobilisée dans le combat contre les grandes pandémies

Ebola – Adoption de la résolution 2177 (New York – 18 septembre 2014)

L’adoption le 18 septembre à l’unanimité de la résolution 2177 par le conseil de sécurité des Nations unies confirme l’unité de la communauté internationale face à la menace globale que constitue le virus Ebola.
Cette résolution appelle les Etats membres à intensifier leur mobilisation et mieux coordonner leurs efforts en faveur des pays touchés, avec l’aide du Secrétaire général des Nations unies. La France salue la décision de Ban Ki-moon de créer une mission des Nations unies sur le terrain.
Comme l’a rappelé le 18 septembre le président de la République, la France prend toute sa part dans ces efforts. Le plan d’action français représente aujourd’hui un effort de près de 35 millions d’euros d’aide bilatérale - chiffre doublé si l’on tient compte de nos contributions multilatérales (plus de 70 millions d’euros, tous types d’aide confondus). Ce plan d’action comprend deux priorités :
- apporter une aide de terrain dans l’ensemble de la région et d’abord en Guinée. Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat chargée du développement et de la francophonie, s’est rendue sur place les 13 et 14 septembre. La France agira directement, avec un centre de traitement Ebola prochainement déployé en Guinée forestière, comme l’a indiqué hier le président de la République. Nous soutenons aussi les autorités sanitaires guinéennes et les organisations non gouvernementales (fournitures d’équipements de protection individuelle, mise à disposition de personnels spécialisés, aide budgétaire ciblée en faveur du plan de riposte Ebola). Nous appuyons également l’Institut Pasteur (centre d’expertise régional de Conakry), qui a identifié la maladie.
- mobiliser l’Union européenne et les acteurs internationaux. La Commission européenne a réuni plus de 150 millions d’euros. Sous notre impulsion, la réunion de haut niveau qui s’est tenue 15 septembre à Bruxelles a également permis d’avancer vers un mécanisme européen de coordination des évacuations sanitaires et de prise en charge hospitalière.

Lutte contre les pandémies


Lutter contre le sida, la tuberculose, le... par francediplotv

Télécharger le storyboard de la vidéo : Lutter contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, un engagement français (pdf, 1,5 Mo)

Avec près de 650 000 personnes tuées en 2012 et un impact économique majeur, notamment en Afrique subsaharienne, le paludisme représente un fléau majeur.
Avec 16% des efforts mondiaux, la France est le second bailleur mondial dans la lutte contre cette maladie. Elle agit par le biais de ses contributions multilatérales et de son action bilatérale, conduite à la fois dans le cadre de l’Initiative 5% (gérée par France expertise internationale), par l’Agence française de développement et par le réseau de chercheurs (Institut Pasteur et Institut de recherche pour le développement notamment).

La mobilisation internationale a d’ores et déjà permis de réaliser de grands progrès pour lutter contre la maladie. En douze ans, les budgets alloués ont été multipliés par plus de 30 pour atteindre 2 milliards de dollars en 2013. Les besoins sont estimés à 5,1 milliards de dollars annuels sur la période 2011-2020.

Dernière modification : 29/09/2014

Haut de page