Lancement de la saison culturelle France-Maroc 2014 (11.02.2014)

Discours de M. Charles Fries, ambassadeur de France au Maroc

Lancement de la Saison culturelle France-Maroc 2014

Résidence de France, mardi 11 février 2014

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Bonsoir et bienvenue à tous à la Résidence de France !

Nous célébrons ce soir le lancement de notre nouvelle Saison culturelle France Maroc, placée en 2014 sous la bannière du « Vivre ensemble ». C’est la 4ème édition et je suis heureux de vous retrouver en ce début d’année pour ce rendez-vous qui devient une bonne tradition : un rendez-vous donné à la culture, à la création, à la jeunesse car cette Saison, comme les précédentes, contribue activement à animer et à enrichir la relation entre nos deux pays. Merci donc à l’Institut français du Maroc et à tous ses partenaires de nous proposer, cette année encore, toute une série de manifestations qui vont nous permettre de voir le meilleur de la création française et marocaine.

Plus de 35 événements seront ainsi présentés avec près de 300 jours de programmation, notre objectif étant de toucher un public de 300 000 visiteurs et spectateurs. Pour 2014, trois thématiques seront plus particulièrement développées à travers les arts visuels, les arts de la scène, le cinéma, le numérique ou les échanges intellectuels : les femmes tout d’abord car elles sont aujourd’hui au cœur des enjeux qui animent la société marocaine ; la ville ensuite en tant qu’espace de nouvelles formes d’expression culturelles et citoyennes ; le Maroc multiculturel enfin, tel que confirmé par le préambule de la Constitution de 2011 qui rappelle avec force la diversité des héritages culturels du Royaume.

Je prendrai pour exemple, afin d’illustrer ces sujets, quelques-unes de nos opérations à venir dans les prochains mois :

- Un grand concours de films courts réalisés sur smartphones destiné à la jeunesse marocaine, l’interrogeant sur son identité aujourd’hui. (Je remercie Nabil Ayouch, présent parmi nous, d’avoir accepté d’en présider le jury).

- Le Festival Etonnants voyageurs qui, basé à Saint-Malo, s’ancrera début mars sur les rivages de Rabat et Salé, y faisant débarquer plus de 60 cinéastes et auteurs – dont le Prix Nobel Jean-Marie Le Clézio, les écrivains Tahar Ben Jelloun, Kebir Ammi, Boualem Sansaal, Driss Ksikes ou Abdelatif Laabi. Avec deux jours d’émissions en direct de France Inter, depuis Rabat, le Maroc offrira le plus important festival de débat d’idées et de littérature de la rive Sud de la Méditerranée.

- La venue de Michel Gondry – l’un des réalisateurs français les plus célèbres aux Etats-Unis – qui, après New York, Moscou ou Paris, ouvrira son « usine de films amateurs » aux abattoirs de Casablanca, événement qui permettra à chaque visiteur de faire son film en trois heures !

- Le chanteur Grand Corps Malade qui fera résonner son talent de slameur aux côtés d’artistes marocains et français, en lien avec les ateliers d’écritures à destination des publics scolaires, des lycées d’enseignement français et marocain…

Je ne vais pas vous dresser ce soir l’inventaire de toutes les manifestations qui vous seront proposées mais je mentionnerai rapidement quelques autres opérations emblématiques de cette saison : les traditionnelles Nuits du Ramadan, la création chorégraphique d’Olivier Dubois, la Nuit de la philosophie, le débat d’idées, la rétrospective Georges Braque ou encore le Cycle consacré à la découverte de la musique classique grâce à Jean François Zygel et à l’Orchestre philarmonique du Maroc.

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Vous l’aurez sans doute remarqué, un grand nombre de ces propositions s’adressent tout particulièrement aux jeunes générations. Car, avec la promotion de la langue française, la Jeunesse est bien évidemment la priorité de notre coopération avec le Maroc.

Cela a été dit lors des visites successives l’an dernier du Premier ministre et du Président de la République. Cela s’est traduit par les nombreux engagements portant sur l’éducation, la formation et la culture que nos deux pays ont signés parmi les 60 accords conclus à cette occasion. Cela a été rappelé par la suite dans les discours de Sa Majesté le Roi, et je songe notamment à son récent discours sur l’éducation. Cela se concrétisera encore davantage, dès la semaine prochaine à l’occasion de la visite du ministre de l’Education nationale Vincent Peillon qui signera avec son homologue, Rachid Belmokhtar, un accord pour accompagner le Maroc dans la mise en place de sections bilingues dans les établissements scolaires marocains. Au-delà du renforcement de l’apprentissage du français, nous avons également bien avancé dans le domaine de l’enseignement supérieur, avec l’installation programmée au Maroc de plusieurs établissements français qui permettront à des jeunes Marocains d’étudier au Maroc tout en obtenant un diplôme français.

Vous le voyez, nous souhaitons accompagner cette jeunesse marocaine, une jeunesse qui a soif de paroles, de débats – il suffit de surfer sur les réseaux sociaux pour en constater les désirs et les attentes. Une Jeunesse créative et inventive dont la France a beaucoup à recevoir et dont elle pourra mesurer la formidable énergie, cette année, lors de l’automne marocain à Paris. En effet, comme en écho à la Saison France Maroc, de nombreuses manifestations feront état du foisonnement créatif du Maroc d’aujourd’hui et de ses jeunes artistes : je pense naturellement au grand événement consacré au Maroc contemporain organisé à l’Institut du Monde Arabe et dans plusieurs établissements culturels de la ville de Paris, sachant que le Louvre organisera simultanément une exposition majeure consacrée au Maroc médiéval, la première jamais réalisée d’une telle envergure.

C’est donc un hommage exceptionnel qui sera rendu au Maroc cet automne en France, le Maroc historique et patrimonial au Louvre, le Maroc d’aujourd’hui à l’IMA dans toute sa vitalité intellectuelle, artistique et culturelle !

Enfin, je suis heureux de lancer avec vous ce soir le nouveau programme de résidence d’artistes « Le Maroc et ses cultures » dédié aux arts visuels et aux arts de la scène. C’est un programme réalisé en partenariat avec l’IMA et la Fondation nationale des musées du Royaume du Maroc. Accueillis dans des structures culturelles marocaines, 10 jeunes artistes marocains ont été sélectionnés pour explorer la diversité des héritages culturels au Maroc. Ils sont présents parmi nous ce soir. Je leur adresse toutes mes félicitations, avec l’espoir que les travaux de certains d’entre eux seront aussi présentés cet automne à Paris.

Pour conclure, je souhaiterais tout naturellement remercier nos partenaires officiels pour la Saison : Royal Air Maroc, le Groupe Accor, Crédit du Maroc, Total et Incentive House, ainsi que nos partenaires médias : TV5 Monde, France Média Monde, Babelfane, Hit Radio et l’hebdomadaire Tel Quel. Leur soutien est absolument déterminant pour permettre un accès gratuit à l’ensemble des manifestations. Je n’oublie pas de dire ma gratitude à l’Ecole du Cirque de Shems’y qui accompagne la réception de ce soir ainsi qu’à Daoud Aoulad dont vous pouvez voir certaines photographies exposées sur ces murs et qui aura une rétrospective de son œuvre à la Maison Européenne de la photographie l’an prochain à Paris.

Je souhaite plein succès à la saison France-Maroc 2014 ! Merci à tous de votre implication et de votre participation !

Dernière modification : 12/02/2014

Haut de page