Le Jury a annoncé les résultats du concours de plaidoiries contre la peine de mort organisé le 11 septembre dernier au Club du Barreau de Rabat

JPEG

Le vendredi 11 septembre s’est déroulé au Club du Barreau de Rabat le premier concours de plaidoiries contre la peine de mort organisé au Maroc. Cette manifestation, coordonnée par le Réseau des avocats contre la peine de mort avec le soutien de l’Ambassade de France, a réuni une vingtaine de jeunes avocats pouvant plaider, selon leur convenance, en français ou en arabe.

Introduite par le Président du Réseau des avocats contre la peine de mort, Maître Abderrahim Jamaï, le Secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme, Monsieur Mohamed Sebbar, et le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Maroc, Monsieur Jean-Marc Berthon, cette journée de concours s’est déroulée en présence de plusieurs représentants du Conseil de l’Ordre du Barreau de Rabat et d’associations de droits humains, telles que la Coalition marocaine contre la peine de mort.
Au terme de la journée ont été annoncés les résultats suivants :
Pour les plaidoiries en langue française, le Premier Prix ex-aequo a été attribué à deux candidates :
Maître Nezha LOUAFA et Maître Sanaa HIZOUNI, avocates au Barreau de Rabat.
Maître LOUAFA a ensuite été désignée par le jury pour participer à la finale internationale du concours de plaidoiries francophones, se déroulant les 8 et 9 octobre à Paris.
www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/droits-de-l-homme/actualites-et-evenements-sur-le-theme-des-droits-de-l-homme/actualites-2015-sur-le-theme-des-droits-de-l-homme/article/concours-de-plaidoirie-francophone-contre-la-peine-de-mort-ouvert-aux-jeunes)

Pour les plaidoiries en langue arabe, le jury a décerné le Premier Prix à Maître Tarik CHAHID, avocat au Barreau de Khouribga.
Maître Sanaa Hizouni et Maître Tarik Chahid se verront ainsi offrir par l’Ambassade de France un séjour à Paris, afin de venir assister à la finale internationale du concours de plaidoiries francophone, et de visiter par la même occasion une institution juridique française.
L’ensemble des candidats au concours se sont par ailleurs vu remettre des livres et une attestation de participation, ainsi qu’une invitation à participer gratuitement au prochain congrès de l’Association des Barreaux du Maroc.

Dernière modification : 25/09/2015

Haut de page