Les relations économiques franco-marocaines

Les relations économiques franco-marocaines

1. La France est restée le premier partenaire commercial du Maroc en 2012

La place de la France comme premier partenaire commercial du Maroc est confirmée en 2012 (avec des échanges totaux de 8 Mds EUR).

En 2012, les exportations françaises vers le Maroc se sont établies à 4,3 Mds EUR (soit 12,5% des importations totales marocaines) contre 4,6 Mds EUR en 2011. Ce recul s’explique en grande partie parla chute de 46% des exportations françaises de blé.

La France a ainsi cédé sa traditionnelle place de premier fournisseur du Maroc au profit de l’Espagne. Ce dernier pays a vu ses exportations vers le Maroc croître au rythme record de 25% en 2012 pour atteindre 4,4 Mds EUR, sous l’impulsion notamment des exportations de produits pétroliers (passant de 524,5 M EUR en 2011 à 1,2 Md EUR en 2012).

En 2012, les importations françaises en provenance du Maroc ont augmenté de 12,3% à 3,7 Mds EUR et ont représenté 22,6% des exportations marocaines. Cette augmentation des importations est en partie imputable à la hausse des importations de voitures de tourisme (ouverture de l’usine Renault-Tanger).
En 2012, notre solde bilatéral est resté positif à 560 M EUR, enregistrant un recul de 56% par rapport à 2011.

2. La France a confirmé, en 2012, son rang de premier investisseur au Maroc

En 2012, le flux d’investissements directs français au Maroc s’est élevé à 919 M EUR, en progression de 20,9% par rapport à 2011. Les IDE français ont ainsi représenté 34,2% du total des IDE reçus par le Royaume.

Avec 750 filiales d’entreprises françaises recensées, le Maroc est la première destination des investissements français sur le continent africain.Ceux-ci ont atteint 5,6 Mds EUR sur la période 2000-2011, soit davantage qu’en Inde par exemple. A noter que 36 des entreprises du CAC 40 sont présentes au Maroc.

3. La France est le premier donneur net d’aide publique au développement du Maroc

La France a consolidé, en 2011, sa première place comme bailleur de fonds bilatéral du Maroc, avec 524 M USD de versements nets, soit plus de 62% de l’aide publique nette reçue par le Royaume de la part des pays du CAD/OCDE.

4. Les autres transferts financiers français vers le Royaume jouent également un rôle de premier plan

Les transferts financiers des Marocains résidant en France ont représenté 40% du total des transferts reçus par le Maroc en 2011, soit 2,1 Mds EUR.Par ailleurs, les Français forment traditionnellement le premier contingent de touristes au Maroc :en 2012, la part française des arrivées de touristes au Maroc a atteint 35% du total des arrivées.

- L’actualité vue par le Service Économique Régional :

*Juin-Juillet 2016

*Mai-Juin 2016

*Avril-Mai 2016

*Mars-Avril 2016

*Février-Mars 2016

*Janvier-Février 2016

*Décembre 2015-Janvier 2016

*Novembre-Décembre 2015

*Octobre-Novembre 2015

*Septembre-Octobre 2015

*Juillet-Août 2015

*Juin-Juillet 2015

*Mai-Juin 2015

*Avril-Mai 2015

*Mars-Avril 2015

*Février-Mars 2015

*Janvier-Février 2015

*Décembre-Janvier 2015

*Octobre-Novembre 2014

*Septembre-Octobre 2014

*Juillet-Août 2014

*Juin 2014

*Mai 2014

*Avril 2014

*Mars 2014

*Février 2014

*Janvier 2014

Vous pouvez également trouver cette lettre dans Conjoncture, la publication mensuelle de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc : www.cfcim.org/magazine

Dernière modification : 01/07/2016

Haut de page