Participation de L. Fabius à la 68e réunion ministérielle de l’AGNU

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, se rendra à New York du 22 au 28 septembre pour la 68ème Assemblée générale des Nations unies. Il sera accompagné par Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement, et Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie.

Le ministre des Affaires étrangères présentera à la presse nos objectifs pour cette semaine ministérielle le 23 septembre à 11h.

Syrie

La Syrie sera en premier lieu à l’ordre du jour des discussions qu’aura Laurent Fabius à New York. Pour la France, la semaine ministérielle doit permettre d’appuyer le processus politique qui, au-delà de la question des armes chimiques, peut seul mettre un terme au massacre qui se poursuit en Syrie. Le ministre des Affaires étrangères évoquera cette question lors de ses nombreux entretiens bilatéraux avec ses homologues de la région et des pays partenaires, mais aussi à l’occasion de réunions multilatérales.

Priorités régionales

Toutes nos priorités régionales feront également l’objet d’échanges à New York, dont notamment :

- le Sahel et Mali, à l’occasion d’une réunion de haut niveau organisée le 26 septembre par le secrétaire général des Nations unies. Son objectif sera de poser les fondements de la stratégie globale des Nations unies développée à l’initiative de la France et couvrant à la fois les enjeux de sécurité, de gouvernance et de développement. Un point de presse de Laurent Fabius est prévu ;

- la République centrafricaine, lors d’une réunion co-organisée le 25 septembre avec la commissaire européenne aux affaires humanitaires, Kristalina Georgieva, et la haute-commissaire des Nations unies aux affaires humanitaires, Valérie Amos. Cette rencontre visera à examiner tous les moyens envisageables afin de renforcer l’action de la communauté internationale pour répondre à la crise en RCA. Un point de presse du ministre des Affaires étrangères est également prévu ;

- la région des Grands Lacs, à l’occasion d’une réunion de haut niveau, le 23 septembre, pour assurer le suivi de l’accord-cadre signé le 24 février à Addis Abeba en vue d’un règlement politique global dans la région – réunion à laquelle prendra part Mme Benguigui ;

- le dossier nucléaire iranien, lors d’une réunion ministérielle du groupe E3+3 avec la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, et à l’occasion d’un entretien bilatéral du ministre des affaires étrangères avec son homologue iranien, M. Zarif. Ces contacts seront l’occasion d’insister sur la nécessité pour l’Iran de faire des gestes rapides et concrets pour répondre aux préoccupations de la communauté internationale sur son programme nucléaire ;

- le Liban, avec le lancement le 25 septembre du groupe international de soutien sous l’égide du secrétaire général des Nations unies. Il s’agit notamment de trouver les moyens d’aider le Liban à faire face aux conséquences de la crise en Syrie sur les plans humanitaire, sécuritaire et économique.

Priorités multilatérales

La semaine ministérielle permettra également à la France de faire avancer ses priorités multilatérales :

- le changement climatique, avec le 26 septembre la réunion de préparation de la conférence de Varsovie (dite "COP 19") organisée par la commissaire européenne pour l’action climatique, Connie Hedegaard, et le ministre norvégien de l’environnement, Bård Vegar Solhjell. Il s’agit d’une priorité dans la perspective de la conférence internationale sur la lutte contre les changements climatiques de 2015 (« COP 21 »), que la France devrait organiser à Paris ;

- l’agenda du développement durable, avec une réunion organisée par la France, le Nigéria et le PNUD sur les financements innovants comme moyen de mise en œuvre de l’agenda du développement post-2015, ainsi qu’une participation à la session inaugurale du Forum politique de haut niveau chargé du suivi du développement durable et à l’évènement spécial sur le suivi des objectifs du Millénaire pour le développement ;

- les droits de l’homme, à commencer par la campagne en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort, qui fera l’objet le 27 septembre d’un événement organisé par la France aux côté d’organisations régionales et de pays très impliqués sur le sujet (Costa Rica, Mongolie, Bénin). Un point de presse de Laurent Fabius est prévu. Les droits des femmes seront également abordés à l’occasion d’une rencontre avec la directrice exécutive d’ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka.

Entretiens bilatéraux

Comme chaque année, le ministre des Affaires étrangères s’entretiendra par ailleurs en marge de ces événements avec plusieurs de ses homologues étrangers. Il est à ce stade prévu que soient organisées des rencontres avec les ministres des affaires étrangères d’Algérie, d’Australie, du Burundi, du Chili, de Chine, d’Egypte, des Etats-Unis, du Japon, du Koweït, d’Iran, de Mauritanie, de Mongolie et de Tanzanie. Laurent Fabius devrait également avoir des entretiens avec le président somalien et le secrétaire général de la Ligue arabe.

Evénements aux Etats-Unis

Des événements bilatéraux seront enfin organisés en marge de la semaine ministérielle.

Laurent Fabius prononcera le 25 septembre un discours devant l’université de Columbia (école des affaires publiques internationales) sur le thème de "propositions françaises pour l’avenir de l’Europe". Il visitera également une école bilingue accueillant 350 enfants à Brooklyn, quartier qui accueille une part croissante de la communauté française, et inaugurera la librairie française de New York, installée sur le site du centre culturel et qui sera une vitrine de l’activité littéraire française. Le ministre des Affaires étrangères rencontrera également, comme il est de tradition, les représentants des organisations juives américaines.

Pour promouvoir notre diplomatie économique, Laurent Fabius rencontrera enfin près de 80 chefs d’entreprise français installés aux Etats-Unis et conseillers du commerce extérieur et visitera le salon "Taste of France", dont l’objectif est de présenter l’excellence française dans tous les secteurs (innovation, hautes technologies, art de vivre, tourisme, luxe, culture, beauté). Une centaine d’exposants et 100 000 visiteurs y sont attendus.

- Conférence de presse de M. Laurent Fabius à New York le 23 septembre 2013

Dernière modification : 24/09/2013

Haut de page