Réception en l’honneur de la Communauté française à l’occasion de la fête nationale

Résidence de France, lundi 14 juillet 2009

}}

Intervention de S. Exc. M. l’Ambassadeur

Version écrite

Messieurs les membres élus de l’Assemblée des Français de l’Etranger,
Mesdames, Messieurs,
Mes chers compatriotes, Cher(e)s ami(e)s

Je suis très heureux ainsi que mon épouse Catherine, de vous recevoir à la Résidence de France à l’occasion de la célébration de la Fête nationale de la République française et de ses valeurs fondatrices que sont la Liberté, l’Egalité, et la Fraternité.
Elles sont l’identité forte des Français de l’étranger, l’ancrage à notre pays. Et, je souhaite le préciser, ce jour de commémoration est enrichi ici par l’amitié séculaire qui unit la France au Royaume du Maroc, à travers tant de liens et de valeurs partagées

Je souhaite avec beaucoup de sincérité, mes chers compatriotes, que vous ayez vécu cette année des joies nombreuses, des satisfactions et des succès de tout ordre. Toutefois, je sais que certains parmi vous ont connu des moments moins faciles que d’autres et parfois des épreuves difficiles. Permettez-moi de vous témoigner toute ma sympathie.

***
Sur le plan des relations bilatérales, cette année a été riche en échanges et évènements officiels entre la France et le Maroc.

Pas moins de 10 ministres français se sont déplacés au Maroc en un an, sans compter les parlementaires, députés et sénateurs, les présidents de nombreuses régions, les maires, des petites et grandes villes de notre pays. Je dois aussi mentionner les chefs d’entreprise et les représentants du tissu économique français qui sont venus nombreux prospecter ou développer des marchés, répondre à des appels d’offre et mettre en Suvre les nombreux projets gagnés de haute lutte par nos entreprises. Je n’oublie pas non plus les nombreuses délégations techniques des diverses administrations de l’Etat venues au Maroc pour approfondir la relation bilatérale mais aussi pour travailler à l’amélioration de vos conditions de vie et de travail dans des domaines variés : protection sociale et couverture maladie, scolarisation des enfants, sécurité, facilitation de la mobilité des personnes, etc&

Mes chers Compatriotes, vous le voyez, les autorités françaises sont mobilisées pour consolider et enrichir le cadre de nos relations avec le Maroc pour le plus grand bénéfice des populations de nos deux pays car la première richesse de ce lien fort qui unit la France au Maroc, ce sont, vous le savez, les communautés nationales qui, pour un temps, des années ou une vie, ont choisi de vivre dans l’un ou l’autre pays.

Depuis 3 années déjà, je vous donne le chiffre des personnes immatriculées au Consulat général de Rabat. Peut-être vous souvenez-vous qu’au 30 juin 2008 nous étions 7.709 sur les registres de ce Consulat après 6.999 en 2007. Cette année, toujours à la même date, nous sommes 8.157.
Pour l’ensemble du Maroc le chiffre s’élève à 37.908, pour Agadir 2.877, Casablanca 16.852, Fès 2.749, Marrakech 5.375, Tanger 1.898.
La hausse se poursuit donc, un peu ralentie peut-être par la crise. Elle reste cependant vigoureuse et continue à concerner tous les segments de la société française des jeunes actifs au 3ème âge. Ainsi, le lancement du programme de la ligne TGV Tanger Casablanca a-t-il amené plus de 20 cadres impliqués dans ce grand projet qui se sont établis à Rabat avec leur famille.

L’année écoulée a aussi été marquée par une importante échéance électorale avec l’élection le 7 juin des Conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger.

Sur les 5 Conseillers sortants, 3 se représentaient et ils ont été réélus. Il s’agit de MM Savery, Chostakoff et d’Agescy.

Pour succéder à M. Cadot et M. Ouradou qui ne se représentaient pas, que je salue et que je remercie, vous avez élu Mme El Anbassi et M. Plantevin.

A toutes et à tous, je présente mes félicitations pour leur succès et mes vSux de pleine réussite dans leur mission de défense de vos intérêts, qui est si importante.

A cette occasion je souhaite rendre un hommage tout particulier à M. André Cadot, qui est parmi nous ce soir. Nous le connaissons bien à Rabat puisque c’est ici qu’il réside depuis bien des années. Tout au long de ses mandats successifs, chacun a pu mesurer combien il s’était impliqué, sans ménager sa peine, avec discrétion et compétence, au service de toute la communauté des Français du Maroc. Il n’a pas souhaité se représenter mais il gardera des responsabilités notamment pour la gestion de la Maison de Retraite. Nous aurons donc le grand plaisir de garder un contact régulier avec lui et je m’en réjouis.

S’agissant de la représentation des Français de l’Etranger un événement de grande importance se prépare : à l’occasion du prochain renouvellement de l’Assemblée Nationale, vous allez élire pour la première fois des Députés, ils seront 11 je crois, qui conjointement avec les Sénateurs, lesquels conservent leurs attributions, assureront votre représentation au sein du Parlement.

Le Maroc fera partie d’une grande circonscription qui comprendra l’ensemble du Maghreb un peu élargi vers le sud et vers l’est.

L’expérimentation lancée cette année pour les élections à l’Assemblée des Français de l’Etranger du vote par Internet sera développée pour cette future élection mais les modalités d’exercice devraient être simplifiées car nombreux sont ceux parmi vous, je le sais, qui, le 7 juin, ont été amenés à renoncer à ce mode de vote face à la complexité, et peut-être aussi à la nouveauté, du système.

Depuis juin le nouveau passeport biométrique est délivré à Rabat comme dans l’ensemble du Maroc. Il s’agit d’un document plus sûr et donc meilleur pour vous et les petits inconvénients que sa délivrance entraîne, notamment l’obligation de se présenter en personne deux fois, avec, pour la 2ème fois, une nouvelle saisie de vérification d’empreintes digitales sont mineurs au regard des avantages que vous apportera le renforcement de la sécurité de vos documents de voyage et leur caractère infalsifiable.

En outre, si la saisie du dossier au guichet est plus complexe et plus longue, les délais de délivrance finale n’en sont pas affectés puisque les premiers dossiers constitués à Rabat et adressés en France pour la fabrication du document ont été bouclés, remise incluse, seulement 2 semaines plus tard, ce qui me semble un délai tout à fait raisonnable.

Sachant tout cela, je vous invite néanmoins à anticiper sur vos besoins de déplacement quand vous devez demander un nouveau passeport de façon à ce que tout le monde ne se présente pas au Consulat, comme cela a été le cas cette année en juin à la veille du départ en vacances pour obtenir le précieux document.

Vous n’avez pas manqué de noter que la grippe A H1N1 a atteint le Maroc à son tour, malgré les contrôles sérieux exercés par le Maroc à ses frontières. Ici, comme en France la virulence de la maladie reste, à ce stade, faible. Il n’empêche que la situation est suivie avec grand soin par notre réseau du Maroc. Ambassade et Consulats sont pleinement mobilisés et nous disposons de stocks de masques et de Tamiflu, qui seront renouvelés en tant que de besoin par le Ministère des Affaires étrangères. Toutes les informations utiles vous seront communiquées par nos postes à travers le réseau de communication de sécurité notamment par l’intermédiaire de vos chefs d’îlots ou par tout autre moyen si la situation l’exigeait.

Comme vous le voyez, votre sécurité, sous toutes ses formes, est naturellement au coeur des préoccupations prioritaires de votre administration. Elle le restera.

Je voudrais également vous signaler que la nouvelle édition (la 3ème) du guide pratique du Consulat général de France à Rabat vient de sortir. Comme les 2 publications précédentes, cette édition renouvelée présente, sous une forme agréable une somme très importante, et je crois très utile, de renseignements administratifs et d’informations pratiques.

Des exemplaires sont à votre disposition sur des tables, en grande quantité, auprès des gardes à la sortie de la Résidence. N’hésitez pas à en retirer.

Je ne saurai conclure sans évoquer une fois encore, le grand professionnalisme et le dévouement du Consul général de France à Rabat, M. Alain LE SEAC’H, ainsi que l’engagement de son épouse, Sylvie, notamment auprès de nos aînés, présents nombreux ce soir, de la maison de Retraire du Souissi ; je souhaiterais, cette année en particulier, leur rendre à tous les deux publiquement hommage.

Enfin, en ce jour de Fête nationale, je voudrais que nous ayons une pensée pour toutes les françaises et tous les français, dont beaucoup venus de cette terre marocaine, qui ont souffert et qui ont donné leur vie pour que notre pays conserve son indépendance et ses valeurs. Je voudrais que nous pensions aussi aujourd’hui à tous les marocains qui, sans ménager leur bravoure ni leur dévouement, ont versé leur sang sous l’uniforme de notre pays, notamment au cours des deux conflits mondiaux.

Mes chers compatriotes, Vive la République ! Vive la France !

Je vous invite à présent à écouter notre hymne national.

Dernière modification : 06/08/2009

Haut de page