Sahara occidental / Déclaration du ministère des Affaires étrangères

Paris, 14 avril 2014

Déclaration du

PORTE-PAROLE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL


Sahara occidental

Q – Le 27 avril à l’ONU devrait se tenir le vote d’une résolution sur le mandat de la MINURSO au Sahara occidental. L’envoyé spécial de Ban Ki-moon demande que soit incluse dans ce mandat une dimension sur les droits de l’homme. Allez-vous prendre en compte cette demande ? Quelle va être la position de la France ?

R – Nous examinons le rapport du secrétaire général des Nations unies, qui a été transmis hier aux membres du conseil de sécurité sur la situation au Sahara occidental. Nous nous exprimerons sur son contenu lors des consultations au conseil de sécurité qui sont prévues le 17 avril prochain.

Les Etats-Unis préparent, comme chaque année, une résolution pour le renouvellement du mandat de la MINURSO, cette mission des Nations unies pour le Sahara occidental, que nous négocierons avec les autres membres du conseil de sécurité.

Q – Pas de précision sur cette dimension « droits de l’homme » ?

R – Sur les droits de l’Homme, le Maroc a fait d’importants efforts, qui sont reconnus dans le rapport du secrétaire général. La France encourage la poursuite de cette démarche, notamment la coopération du Maroc avec les procédures spéciales du conseil des droits de l’Homme des Nations unies et la haut-commissaire aux droits de l’Homme, Mme Navi Pillay. C’est dans ce cadre là que se font les efforts de protection des droits de l’homme dans cette région.

Dernière modification : 14/04/2014

Haut de page