Tourisme, la France leader mondial

La France demeure le pays le plus visité au monde avec près de 82 millions de touristes étrangers. L’importance de cette activité touristique tient surtout à la grande diversité de ses sites naturels, à la beauté de ses paysages, à l’authenticité de ses villages, ainsi qu’à la richesse de son patrimoine culturel (musées et monuments historiques). La France est également le troisième pays, après les Etats-Unis et l’Espagne, qui tire du tourisme le plus de recettes.

JPEGSelon des sources officielles, avec le chiffre record de 81,4 millions de visiteurs étrangers, la France se place loin devant les Etats-Unis (62,7 millions), la Chine (57,6 millions), l’Espagne (56,2 millions) et l’Italie (46,1 millions). « On peut toujours faire mieux, comme le déclare la ministre du Tourisme à l’AFP, mais quel est le secteur d’activité qui représente 77 milliards d’euros de recettes en 2012, contre 75,4 milliards en 2011, et 68,7 en 2010 ? Nous devons nous mobiliser pour rester première destination mondiale, être plus compétitifs, plus structurés, améliorer notre offre et notre qualité de services ».

Paris a affiché en 2012 une performance touristique remarquable (plus de 6%), notamment grâce à une recrudescence des visiteurs américains, britanniques et chinois. L’évolution la plus significative est celle des touristes du Proche et du Moyen-Orient. Les responsables du tourisme de la capitale expliquent cet engouement par une programmation culturelle très riche. Le shopping, la haute couture et la gastronomie sont également des facteurs clés pour l’attractivité de Paris.

Si Paris est au top des destinations françaises, la Provence et la Côte d’Azur, la Vallée de la Loire, la façade Atlantique ou le Sud-ouest séduisent toujours autant les visiteurs étrangers pour lesquels, depuis les années 1990, la France est la destination favorite. Des célèbres châteaux de la Loire, en passant par les admirables Calanques de Marseille-Cassis ou la dune du Pilat, la plus haute d’Europe, les sites touristiques ne manquent pas d’atouts. 38 d’entre eux sont d’ailleurs répertoriés au Patrimoine mondial de l’Unesco : le Mont-Saint Michel et sa baie en Normandie, le palais et le parc de Versailles, la cathédrale de Chartres, la cité médiévale de Carcassonne…

Selon les chiffres officiels, la fréquentation hôtelière a atteint, en 2012, un nouveau record en région parisienne avec plus de 68 millions de nuitées. L’afflux de la clientèle extra européenne se confirme dans les hôtels, avec une progression des nuitées de 9,7 % en 2012. Cela concerne particulièrement les Américains et la clientèle du Proche-Orient et d’Asie. On peut observer au demeurant que face aux attentes d’une clientèle de plus en plus exigeante, les hébergements ayant fait le choix d’une qualité haut de gamme et de l’adaptation aux nouvelles normes de classement bénéficient d’une fréquentation supérieure aux autres.

Les activités touristiques emploient plus de deux millions de personnes. Elles représentent plus de 7 % du PIB de la France et génèrent environ 44 milliards d’euros de recettes. La fréquentation augmente plus fortement dans les établissements les plus étoilés. Les Néerlandais, quant à eux, restent de loin la première clientèle étrangère des campings.

Selon un récent sondage, les touristes européens, notamment les Allemands, les Italiens et les Belges, sont attirés en France avant tout par la beauté des paysages, le patrimoine culturel, l’authenticité des villages, mais aussi par la crêpe bretonne, qui apparaît comme la spécialité régionale française par excellence. Toulouse se classe dans le peloton de tête des villes les plus touristiques de France. Une performance qu’elle doit en majeure partie au tourisme d’affaires, notamment à l’activité aéronautique et aux nombreux congrès et séminaires de grandes entreprises qui s’y déroulent tout au long de l’année.

Paris et Nice ont un attrait particulier pour les Russes. La France est d’ailleurs une destination incontournable aux yeux de cette clientèle qui l’associe au romantisme, aux parfums ou aux produits viticoles, et qu’il faut visiter au moins une fois dans sa vie. Il s’agit même de la destination la plus attractive parmi ses concurrentes européennes, d’un point de vue culturel et historique. D’après une étude d’Atout France, les marchés russes et ukrainiens pourraient représenter en France 1,3 millions de visiteurs en 2014, soit pratiquement le double comparé à 2011.

Annik Bianchini

Dernière modification : 26/07/2013

Haut de page