Un jumelage entre autorités marocaines et françaises pour renforcer les capacités du Conseil National des Droits de l’Homme marocain

D’une durée de 24 mois, ce jumelage financé à hauteur d’1,2 millions d’euros par l’Union européenne est conduit par la France, à travers la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) en consortium avec les Pays-Bas (CILC) et l’Autriche (BIM). Un séminaire de lancement de ce jumelage est prévu le 12 octobre 2015 à Rabat.

JPEG

A la demande des autorités marocaines, des experts provenant d’administrations européennes apporteront leur savoir-faire aux administrateurs du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) marocain. Plus de 500 jours d’expertise technique seront mis en œuvre pour appuyer la structure et former les personnels.

Créé dans le cadre de la Constitution marocaine de 2011 ayant vocation à renforcer les instances indépendantes qui concourent à la bonne gouvernance nationale, le CNDH marocain a récemment été félicité par la Délégation de l’Union européenne au Maroc pour son rôle d’observateur lors des élections communales et régionales du 4 septembre dernier.

Le séminaire de lancement du jumelage aura lieu à Rabat le 12 octobre en présence de M. Michel Forst, Secrétaire général de la CNCDH française et chef du projet, et de M. Driss El Yazami, président du CNDH marocain.

Contact Presse

www.expertisefrance.fr

Dernière modification : 12/10/2015

Haut de page