Visite au Maroc de M. Jean-Michel SEVERINO, Directeur général de l’Agence Française de développement

Communiqué

Visite au Maroc de M. Jean-Michel SEVERINO, Directeur général de l’Agence Française de développement du 14 au 15 décembre 2009

1. Jean-Michel Severino, Directeur général de l’Agence française de développement, a effectué une visite au Maroc du lundi 14 au mercredi 15 décembre.

Au cours de cette mission, M. Severino a rencontré plusieurs hautes personnalités de l’Etat, des directeurs d’établissements publics et des représentants des milieux d’affaires.

2. M. Severino a signé, en présence de Monsieur Bruno Joubert, Ambassadeur de France au Maroc, une convention de 40 millions d’euros avec le Ministre de l’Economie et des Finances pour la deuxième tranche du projet de Petite et Moyenne Hydraulique Moyen Sebou Inaouen Aval, qui a pour finalité de poursuivre le développement économique de la zone du Moyen Sebou.

3. M. Severino a indiqué lors de sa visite que les engagements de l’AFD au Maroc atteindraient probablement près de 715 millions d’euros sur la période 2007-2009 dont 370 millions d’euros de prêts souverains (accordés à l’Etat marocain ou avec sa garantie), 335 millions d’euros de prêts non souverains (à des établissements publics ou des associations de microfinance, sans garantie de l’Etat) et 10 millions d’euros en subventions. Rien que pour 2009 les engagements de l’AFD devraient dépasser 4 milliards de Dh illustrant le rôle contracyclique de l’AFD et sa capacité à aider le Maroc à franchir cette période de crise dans les meilleures conditions.

4. M. Severino a relevé le dynamisme du développement marocain et la stabilité de la situation macroéconomique du pays, ainsi que les enjeux majeurs en termes d’éducation, de santé et d’infrastructures notamment.

ll a indiqué que l’AFD souhaitait poursuivre et renforcer sa coopération avec le Royaume du Maroc autour des quatre objectifs communs : l’amélioration des conditions de vie des populations, la réduction des des déficits sociaux, la gestion rationnelle de l’eau et de l’environnement, le renforcement de la compétitivité de l’économie.

M. Severino a indiqué que les grands projets portés par le Royaume au service de ces objectifs continueront de bénéficier des conditions de refinancement privilégiées auxquelles l’AFD a accès (AAA) et de différents outils de production intellectuelle (études/publications sur financement AFD, séminaires et expertises). Le Directeur général a en particulier confirmé la volonté de l’AFD de soutenir le Plan Maroc vert ainsi que d’accompagner la mise en Suvre du projet marocain de l’énergie solaire (tant en ce qui concerne la déclinaison de la stratégie que son financement). M. Severino a également marqué l’intérêt de l’AFD à accompagner la réduction de la fracture numérique dans le cadre du plan Maroc numérique 2013.

5. M. Severino a présidé le mardi 15 décembre un déjeuner à la Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), en présence de chefs d’entreprises et de directeurs de banques.

Actif auprès du secteur privé au travers de sa filiale Proparco, qui participe au financement des entreprises marocaines en direct et au travers de refinancements des banques et fonds d’investissements locaux, le Groupe de l’AFD renforce sa palette d-outils en faveur de ce secteur sur la zone Méditerranée au travers de trois instruments :

1). La Facilité d’investissement de soutien économique à la Méditerranée (FISEM), instrument d-investissement en fonds propres qui sera doté de 250 millions d’euros afin d-aider les PME de la région à faire face à la crise, en agissant sur trois leviers : la recapitalisation du secteur bancaire, le financement des grands projets industriels, les prises de participation directes ou via des fonds d’investissement dédiés aux PME. Le FISEM Suvrera en outre en faveur de l’adoption de normes environnementales et sociales

2). Le fonds Averroès II, deuxième fonds de fonds méditerranéen, lancé en novembre 2009 par Proparco, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Doté initialement par ses deux actionnaires fondateurs et co-gestionnaires de 30 millions d’euros, Averroès II sera ouvert aux souscripteurs institutionnels et financera une dizaine de fonds de capital-investissement de la Méditerranée.

3). Le déploiement par l’AFD d’un schéma de garantie, intitulé ARIZ, à hauteur de 100 millions d-euros par an, afin de promouvoir le financement bancaire en faveur des investissements des PME de la zone Méditerranée.

6. L’AFD participera le 16 décembre à l’ouverture du Sommet Africités à Marrakech, qui constitue l-opportunité pour tous les maires africains de se réunir et d’échanger sur des thèmes communs. Le sommet, qui est l’occasion de fédérer et de renforcer le mouvement municipal africain, permettra de partager des expériences entre élus locaux et de renforcer les relations avec les collectivités locales françaises et marocaines.
L’AFD sera présente à tous les moments fort de ce sommet (sessions plénières, tables rondes, stand France&), et entend y porter un discours de soutien au mouvement municipal africain et s’entretenir avec les maires africains présents au sommet (échanger sur les projets, ambitions locales etc.).

Dernière modification : 03/02/2010

Haut de page